[Cyclisme] Luc et Tom Wirtgen confirmés en Continental Pro

first_imgLa formation est composée de 20 coureurs, parmi lesquels Tom Wirtgen déjà présent l’an passé et qui est rejoint par son jeune frère Luc, issu quant à lui de l’équipe de développement de Wallonie-Bruxelles. Avec Jan Petelin, qui évoluera de son côté au sein de la formation italienne Vini-Zabu KTM, ils seront donc trois Luxembourgeois à rouler au deuxième échelon de la hiérarchie internationale.R.H.Wallonie-BruxellesLes coureurs de 2019 : Kevyn Ista (Bel, 35) Eliot Lietaer (Bel, 29), Kenny Molly (Bel, 22), Julien Mortier (Bel, 22), Aksel Nommela (Est, 25), Mathijs Paaschens (P-B, 23), Dimitri Peyskens (Bel, 28), Baptiste Planckaert (Bel, 31), Ludovic Robeet (Bel, 25), Franklin Six (Bel, 22), Lionel Taminiaux (Bel, 23), Tom Wirtgen (Lux, 23).Arrivées (8) : Jonas Castrique (Bel, 22, < WB Développement), Sean De Bie (Bel, 28, < Roompot-Charles), Laurens Huys (Bel, 21, < Lotto-Soudal U23), Arjen Livijns (Bel, 25, < Roompot-Charles), Joel Suter (Sui, 21, < Akros-Thömus), Boris Vallée (Bel, 26, < Wanty-Gobert), Jelle Vanendert (Bel, 34, < Lotto-Soudal), Luc Wirtgen (Lux, 21 < WB Développement). Comme c’était attendu, l’UCI a bien validé la licence de la formation Wallonie-Bruxelles, qui évoluera en 2020 sous le nom de Bingol-WB et au sein de laquelle on retrouvera les deux frères Tom et Luc Wirtgen.Ce n’était plus qu’une question de jours. Même si l’UCI avait laissé le dossier en suspens, il ne faisait aucun doute que Tom Wirtgen et ses coéquipiers auraient le droit d’évoluer la saison prochaine au niveau Continental Pro.La confirmation est venue ce jeudi pour le plus grand bonheur de son patron, Christophe Brandt : «Nous sommes heureux d’annoncer la poursuite du projet sportif de l’équipe cycliste Wallonie-Bruxelles pour une durée de trois ans à partir de 2020», a-t-il expliqué sur le site internet de l’équipe. Partagerlast_img read more

[Cyclo-cross] Lex Reichling impérial à Mondorf

first_img Partager Pas vraiment surprisJamais sans doute depuis le début de cette saison, il n’était paru aussi facile, serein et mine de rien, très peu contesté. Mais il avait bien du mal à l’admettre, histoire sans doute de ménager ses rivaux. L’instituteur diekirchois se gardait bien de fanfaronner.D’ailleurs, il ne se dit pas surpris par sa lente métamorphose depuis le début de cette saison. «Ici, reprend Lex Reichling, le parcours, n’était pas vraiment dans mes cordes mais je suis parvenu néanmoins à m’imposer. C’est vrai que je n’ai pas eu à puiser dans mes réserves. Je pense aussi que je me montre bien plus sérieux cette saison que les précédentes. Je ne bois plus une goutte d’alcool, je m’entraîne beaucoup…»Évidemment, on pourra toujours regretter que le duel avec son rival et ami, Scott Thiltges, toujours leader de la Skoda Cross Cup,  ait tourné court. Mais impossible de refaire le film…Les classements :Élites et  espoirs : 1. Lex Reichling (VV Tooltime) en 55’01”; 2. Scott Thiltges (LG Alzingen) 57″; 3. Victor Thomas (Fra/Team Safir) 2’28”; 4. Raphaël Kockelmann (CCI Differdange) 2’31”; 5. Aymeric Barthel (Fra/Thionville VTT) 3’01”; 6. Vincent Dias dos Santos (LC Tétange) 3’03″…Dames : 1. Elise Maes (Torrelli Assure) en 39’32”; 2. Nina Berton (CT Atertdaul) 7’28”; 3. Maïté Barthels (LP Schifflange) 7’32” Le coureur de Préizerdaul a effectué une belle démonstration pour signer son quatrième succès de la saison, alors que Scott Thiltges ne s’est jamais remis de sa chute initiale.On était en droit d’attendre un duel homérique. Dans la lignée de ce feuilleton épicé que mènent depuis le début de la saison Lex Reichling et Scott Thiltges. Une semaine plus tôt, à Warken, ils ne s’étaient pas quittés d’une semelle et c’est le coureur du LG Alzingen qui avait eu le dernier mot à la fin d’une course très emballante.Cette fois, le suspense a duré… une centaine de mètres. «J’étais bien parti, mais je suis le premier à être tombé dans le premier virage. J’ai commis une faute», s’excusera presque l’ancien champion national. Livré à lui-même, Lex Reichling ne s’est pas démonté, visiblement assez pressé d’aller croquer dans son quatrième succès de la saison, égalisant d’ailleurs au passage avec… Scott Thiltges!La pluie s’était stoppée juste avant la course élite et la boue collait aux basques des uns et des autres. Le physique l’emportait assez largement sur la technique, les positions allaient donc se figer…Devant, Lex Reichling, droit comme un i, s’était lancé dans une sorte de chrono. Il était comme seul au monde, enfermé dans sa logique de ne rien céder. Rien ni personne ne pouvait le faire dévier de sa trajectoire.«Pendant la semaine, je me suis bien entraîné et je me sentais bien. Mais avant le départ, je pensais que le parcours ne me conviendrait pas avec tous les virages. Scott (Thiltges) ayant glissé dans le premier tour. J’ai pu faire le trou dans le premier tour, personne ne suivait donc j’ai pu faire mon rythme. Dans les passages un peu plus spéciaux, j’ai essayé de ne pas faire de faute, j’ai forcé un peu plus à chaque tour, l’écart s’est creusé. Dans le dernier tour, je me suis permis de ralentir un peu, histoire de me ménager un peu», commentait un Lex Reichling apaisé à l’arrivée.last_img read more

[Football] Mbappé veut faire les Jeux olympiques mais n’ira pas au clash avec le PSG

first_imgL’attaquant français Kylian Mbappé, désireux d’aller aux Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain, a clairement fait acte de candidature dans un entretien au magazine France Football, tout en assurant vouloir se décider en accord avec le PSG, avec qui il n’ira pas «au clash».«La participation aux JO, je ne maîtrise pas tout. Bien sûr que je veux y aller, mais si mon club, qui est mon employeur, ne veut pas que j’y aille, je n’irai pas au clash», a déclaré le champion du monde 2018 dans cet entretien que publie l’hebdomadaire demain mardi et déjà mis en ligne.«On va bientôt en parler avec Leo (Leonardo)», le directeur sportif du Paris SG, a ajouté Mbappé, alors que le dirigeant brésilien s’est montré plutôt frileux sur le sujet. Partager Pour Leonardo, une éventuelle sélection de Mbappé pour Tokyo (23 juillet-8 août) ne doit pas se faire au détriment de sa santé, alors que l’attaquant doit déjà disputer l’Euro-2020 avec les Bleus (12 juin-12 juillet) et que le PSG reprend en principe sa saison en Ligue 1 le week-end du 8 août.Si la star parisienne (21 ans) était convoquée par le sélectionneur de l’équipe de France olympique, Sylvain Ripoll, ses vacances risqueraient donc d’être prises au détriment du début de saison de son club.Pas au détriment de l’EuroL’attaquant a assuré avoir évoqué une éventuelle participation aux Jeux avec le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, dont il est l’un des hommes de base pour l’Euro-2020.«Didier Deschamps a été catégorique: ce ne sera jamais au détriment de l’Euro», a expliqué Mbappé.«Je l’ai rassuré en lui disant que je voulais aussi disputer l’Euro. Dans ces conditions, à toi de voir avec ceux que ça regarde. Et si je n’arrive pas à y aller en 2020, il me restera 2024, à Paris en plus, parce que j’aimerais vraiment faire au moins une fois les JO dans ma carrière», a conclu l’attaquant.Mbappé avait laissé entendre qu’il rêvait de disputer le tournoi olympique en fêtant la qualification de l’équipe de France, fin juin, avec un tweet “TOKYO 2020” accompagné d’un émoticône aux yeux clignotants et d’un drapeau français.last_img read more

Allemagne : Flick l’intérimaire confirmé par le Bayern

first_imgUne chance qu’il a saisiAprès une belle carrière de joueur, couronnée par quatre titres de champion et une coupe d’Allemagne avec le Bayern Munich entre 1986 et 1990, Flick a notamment fait ses armes d’entraîneur à Hoffenheim, à l’époque en troisième division. Mais c’est comme adjoint du sélectionneur allemand Joachim Löw qu’il s’est surtout fait connaître, avec en point d’orgue la conquête du titre mondial au Brésil en 2014. Devenu ensuite directeur sportif de la Fédération allemande, il avait voulu au début de cette saison revenir au Bayern, comme adjoint, pour retrouver le terrain, qui lui manquait. La crise de l’automne et l’éviction de Kovac lui ont donné sa chance. Et il l’a saisie. “Sous sa direction comme entraîneur en chef, le développement sportif est remarquable, tant en matière de qualité du jeu que de résultats”, a estimé dimanche le patron du club Karl-Heinz Rummenigge.A la fin de la phase aller, le Bayern pointe à la troisième place en Bundesliga à quatre points du leader Leipzig, et est qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des champions, contre Chelsea. “Nos joueurs ont été très convaincants dans le jeu et dans la mentalité ces dernières semaines, a renchérit le directeur sportif Hasan Salihamidzic, ce qui prouve que nous sommes sur la bonne voie avec Hansi Flick à la tête de l’équipe”. Le championnat d’Allemagne fait relâche jusqu’au 17 janvier, mais la première tâche de Flick va être de préparer le camp d’entraînement de début d’année au Qatar: “Maintenant nous allons recharger nos accus et pendant notre stage hivernal, nous allons nous préparer intensivement pour la deuxième partie de la saison. Et ensuite nous essaierons de ramener à Munich autant de victoires et de titres que possible”, a promis le nouveau “cheftrainer” du grand Bayern.AFP Hansi Flick, entraîneur intérimaire qui a redonné une âme au Bayern Munich en quelques semaines, a été sans surprise confirmé dimanche comme entraîneur du géant allemand, au moins jusqu’en fin de saison.La mission de cet homme discret et peu expansif, qui n’avait jamais dirigé une équipe de première division auparavant, sera de mener le “Rekordmeister” à l’assaut d’un nouveau doublé national, le tarif minimum attendu par les dirigeants, et surtout d’aller le plus loin possible en Ligue des champions, la compétition reine qui échappe au Bayern depuis 2013. “Hansi Flick reste entraîneur en chef au moins jusqu’en fin de saison (…) mais une prolongation de son contrat au-delà de cette date est une option tout à fait envisageable pour le FC Bayern”, a précisé le club dans un communiqué. Propulsé en première ligne après le limogeage de Niko Kovac début novembre, cet ancien adjoint du Croate a rapidement emporté l’adhésion grâce à son bilan: huit victoires pour deux défaites. Mais aussi et surtout grâce à une personnalité pondérée, pragmatique, empreinte à la fois de modestie et de confiance en soi.Plusieurs personnalités du foot allemand voient désormais en lui un grand entraîneur qui s’ignorait encore, à 54 ans. A commencer par Jupp Heynckes, le légendaire coach passé plusieurs fois sur le banc du Bayern, avec notamment un triplé historique championnat-coupe-Ligue des champions en 2013: “Comme entraîneur, Flick est une perle”, a-t-il écrit dans une tribune très remarquée publiée par le magazine Kicker: “De tels talents doivent être reconnus et encouragés (…) Le FC Bayern a maintenant la grande chance d’avoir sur le long terme un entraîneur qui peut marquer une époque”. D’autant qu’il semble aussi faire l’unanimité dans le vestiaire. “Je crois que chacun d’entre nous serait content de continuer avec Hansi”, avait plaidé la semaine dernière Jérôme Boateng, champion du monde 2014. “Il est très respectueux et professionnel avec nous les joueurs, avec ceux qui jouent comme ceux qui ne jouent pas (…) et dans un club comme le Bayern Munich, ça a beaucoup de valeur.” Partagerlast_img read more

[BGL Ligue] Jänisch au Progrès cet été : c’est «pratiquement sûr»

first_imgNous vous révélions voici quelques jours que le défenseur international de Differdange Mathias Jänisch (29 ans), qui sera en fin de contrat en juin, était en contact avancé avec le voisin du Progrès Niederkorn en vue d’un passage au stade Jos-Haupert.Mercredi, Thomas Gilgemann, le directeur sportif niederkornois, glissait que son arrivée était «quasiment sûre pour cet été». C’est dire si les tractations avec le joueur semblent en bonne voie.La question semble donc désormais être : pourrait-il rejoindre le Progrès dès cet hiver? «Nous sommes évidemment intéressés mais pas à n’importe quel prix», continuait l’ancien défenseur. «On est en discussion avec le club de Differdange. Tout est clair et correct. Et on a d’ailleurs prévu de se revoir. Mais pour l’heure, on semble plus se diriger vers une arrivée l’été prochain que dès ce mois de janvier.»Si aucun accord n’est trouvé, le Progrès devrait alors se tourner durant le prochain mercato hivernal vers un autre défenseur polyvalent gaucher en attendant Jänisch en fin de saison. Quant au deuxième transfert que le règlement luxembourgeois autorise, «on se laisse janvier pour voir», concluait Gilgemann.Julien Carette Partagerlast_img read more

[Cyclisme] Drôle de réveillon pour Ken Conter

first_imgMalheureusement, cette journée du 24 décembre ne va pas du tout se passer comme le futur licencié chez Leopard l’avait prévu :  «Il était aux alentours de 13 h 45, cela faisait 45 minutes que je roulais. J’avais prévu trois heures mardi et quatre ce mercredi. J’étais à Mondorf, une voiture m’a grillé la priorité et m’a renversé alors que je devais rouler à 45 km/h”, confie Ken Contern. Conduit à l’hôpital, le coureur du Team Snooze a passé des examens qui n’ont pas révélé de fracture. Mais le jeune homme de 20 ans confie : «avoir mal partout.» Dans le détail, cela donne des douleurs au genou, au dos et des plaies à l’épaule : «Je suis tombé sur le capot. Le vélo est en quatre et le casque est aussi cassé.» En gros, cela aurait pu être bien pire. Ken Conter a toutefois pu regagner son domicile dans la soirée et réveillonner avec ses proches.Je ne viens pas pour terminer quatrième ou cinquième chez les espoirsIl pense déjà à la suite : «Ça ne devrait pas trop me gêner. Je vais avoir des séances de kiné et d’osteo et on verra bien ce qu’ils disent», précise celui à qui une telle mésaventure était déjà arrivé, il y a quelques années de cela. Mais concernant son gros objectif, les championnats nationaux de cyclo-cross en espoirs, où il espérait pouvoir rivaliser notamment avec son meilleur ami Raphaël Kockelmann, il sait que c’est compromis : «J’espérais  au moins faire un podium chez les espoirs. Mais bon, maintenant, je crois que je vais me concentrer sur la saison sur route. On verra au jour le jour mais si je ne suis pas à 100%, ça ne sert à rien d’y aller. Je ne viens pas pour terminer quatrième ou cinquième chez les espoirs.»Alors, verra-t-on le maillot Leopard sur les épaules de Ken Contern d’ici un peu plus de deux semaines à Mersch? D’une certaine manière, la question n’est pas là. On se réjouit surtout que sa mésaventure ne soit pas trop grave. Et on lui souhaite un prompt rétablissement.Romain Haas Le futur coureur de Leopard a été renversé par une voiture. Il est incertain pour le championnat national de cyclo-cross, dans un peu plus de deux semaines.«Quand on a un objectif comme les championnats, on fait ce qu’il faut.» Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, jour férié ou pas, les cyclistes savent qu’ils doivent faire preuve de stackhanovisme dans leur entraînement. C’est ainsi qu’avant d’aller réveillonner en famille, Ken Conter avait décidé de faire une petite sortie de trois heures, ce mardi. Et il devait enchaîner ce mercredi avec un autre bon bloc de travail, histoire de se présenter dans les meilleures conditions pour les championnats nationaux, du côté de Mersch, le 11 janvier prochain.Pas de fracture mais des douleurs partout Partagerlast_img read more

[Football] Le prodige norvégien Haaland s’engage avec Dortmund

first_img Partager Le buteur norvégien de 19 ans du RB Salzbourg Erling Braut Haaland a été recruté par Dortmund jusqu’en juin 2024, a annoncé le Borussia dimanche.Le transfert est estimé à 20 millions d’euros par Bild qui précise que le prodige, deuxième meilleur marqueur de la phase de poules de la Ligue des champions avec 8 buts, disposait d’une clause libératoire dans son contrat avec le club autrichien.A 19 ans et 58 jours, Haaland est devenu en septembre le troisième plus jeune auteur d’un triplé (contre Genk) dans la compétition reine. Seuls les stars Raul et Wayne Rooney avaient réussi cet exploit encore plus jeunes. Haaland est également le premier joueur de moins de vingt ans à avoir marqué lors de ses cinq premiers matches de C1.LQ/AFPBorussia Dortmund have completed the signing of Erling Braut Håland from @RedBullSalzburg on a contract until 2024! pic.twitter.com/C9ilU0u0dt— Borussia Dortmund (@BlackYellow) December 29, 2019last_img read more

[Cyclo-cross] Sans Christine Majerus, les Luxembourgeois ont souffert à Zolder

first_imgÉlite : 1. Mathieu Van der Poel (Ned) en 1 h 02’22”; 2. Laurens Sweeck (Bel) 6″; 3. Quinten Hermans (Bel) mt; 4. Michael Vanthourenhout (Bel) 9″; 5. Gianni Vermeersch (Bel) 20″… 60. Lex Reichling (Lux) à 1 tour.Dames : 1. Lucinda Brand (Ned) en 47’49”; 2. Ceylin Alvarado (Ned) 1″; 3. Annemarie Worst (Ned) 13″; 4. Marianne Vos (Ned) 14″; 5. Inge Van Der Heijden (Ned) 26″; 6. Sanne Cant (Bel) 29″ 7. Eva Lechner (Ita) 34″… 58. Marie Schreiber (Lux) à 1 tour… 77. Laetitia Maus (Lux).Espoirs : 1. Kevin Kuhn (Sui) en 50’05”; 2. Antoine Benosit (Fra) 5″; 3. Loris Rouiller (Sui); 4. Niels Vandeputte (Bel) tmt; 5. Tim Van Dijke (Ned) 6″… 50. Raphaël Kockelmann (KLux) à 1 tour.Juniors : 1. Thibau Nys (Bel); en 44’32”; 2. Dario Lillo (Sui) 2″; 3. Lennert Belmans (BBel) 10″; 4. Tibor Del Grosso (Ned) mt; 5. Ward Huybs (Bel) 12″… 41. Tom Paquet (Lux) 3’19″… 52. Noé Ury (Lux) 4’40″… 58. Arno Wallenborn (Lux) 5’18″… 60. Alexandre Kess (Lux) à 1 tour… 62. Jo Schmitz (Lux) (ab. : Mats Wenzel). Partager Une fois n’est pas coutume, Christine Majerus, malade, n’a pas pu tenir son rang hier en Coupe du monde. La glaciale manche de Namur a eu son effet retard. Du coup, impossible pour Christine Majerus d’effectuer le déplacement dans le Limbourg belge.La multiple championne nationale a écouté son corps et c’est sans doute assez sage.Du coup, la sélection nationale dames reposait sur le très jeune duo Marie Schreiber – Laetitia Maus. La première nommée, qui avait également souffert d’un refroidissement ces derniers jours, s’est accrochée au mieux dans un contexte on ne peut plus élitiste. On notera que si elle fut retirée de la course, la Luxembourgeoise de 16 ans, a bien failli aller au bout de son périple.En élite, Lex Reichling a fait de son mieux mais ce n’était pas simple. Il fut dans l’obligation de mettre pied à terre avant la fin de la course. Comme Raphaël Kockelmann en espoirs.Enfin, chez les juniors, Tom Paquet, premier Luxembourgeois, a pris la 41e place.Les classements :center_img tweetlast_img read more

[Football] L’AS Rome sur le point d’être vendue

first_img Partager L’AS Rome devrait être vendue dans les prochains jours par son propriétaire James Pallotta à un autre homme d’affaires américain, Dan Friedkin, assurent dimanche plusieurs médias sportifs italiens.Les dirigeants de la Roma, actuellement quatrième du championnat d’Italie et demi-finaliste de la Ligue des champions en 2018, avaient reconnu fin-novembre des “discussions préliminaires” avec “de potentiels investisseurs” intéressés par une prise de participation dans le club.Selon la Gazzetta dello Sport, ces discussions se sont accélérées ces derniers jours et “le magnat texan (Dan Friedkin) devrait devenir rapidement le nouveau président du club giallorosso en reprenant la majorité des actions de l’actuel n°1 James Pallotta”. Toujours selon la Gazzetta, “la vente sera formalisée dans les premiers jours de janvier mais l’affaire est désormais faite”. Le montant de la vente est estimée entre 750 millions et un milliard d’euros selon différents médias italiens. Dan Friedkin est à la tête du Friedkin Group, un consortium de services financiers. James Pallotta est de son côté depuis 2012 le propriétaire et président de la Roma. Dès cette date, il a lancé un projet de nouveau stade, qui est aujourd’hui au point mort. Depuis l’arrivée de Pallotta, la Roma n’a pas remporté le moindre trophée. Rarement présent en Italie, le milliardaire américain est impopulaire parmi les tifosi du club, qui lui reprochent notamment la gestion des cas Totti et De Rossi, joueurs iconiques du club, tous deux poussés vers la sortie.LQ/AFPlast_img read more

[Football] Le gouvernement anglais veut prendre des mesures contre le racisme

first_imgDimanche, peu après l’heure de jeu, le défenseur de Chelsea, Antonio Rüdiger, avait signalé à l’arbitre qu’il était visé par des cris racistes venant des tribunes, quelques minutes après l’expulsion de l’attaquant de Tottenham Son Heung-min pour un mauvais geste sur le joueur allemand.Cela avait occasionné une brève interruption du jeu et à trois reprises le speaker du stade avait fait des annonces pour demander que les cris cessent. Tottenham avait promis après le match de mener «une enquête approfondie» et que d’éventuels coupables seraient sévèrement punis.Le ministre des Sports, Nigel Adams, avait tweeté dimanche soir pour saluer l’enquête ouverte par Tottenham et assuré qu’il allait parler à la direction du club.Mais lundi matin, la PFA avait appelé «le gouvernement à mener une enquête sur le racisme et la hausse des crimes haineux dans le football et à prendre des mesures immédiates et urgentes».Le porte-parole du Premier ministre a alors assuré que l’exécutif allait «continuer à travailler avec les autorités sur ce sujet, y compris avec l’Association des joueurs professionnels et nous n’excluons pas de prendre de nouvelles mesures si nécessaires», sans en préciser la nature.«La fédération anglaise, la Premier League et la Ligue anglaise de football ont considérablement augmenté leurs efforts mais nous attendons d’eux qu’ils continuent à faire de ce sujet une priorité», a poursuivi le porte-parole. Le problème du racisme dans les stades est un sujet sensible en Angleterre, auquel l’équipe nationale avait notamment été confrontée en Bulgarie lors des éliminatoires de l’Euro-2020 en octobre dernier.Les joueurs noirs anglais avaient été la cibles de cris de singe et le match avait été interrompu à plusieurs reprises.Mais en Angleterre aussi les incidents ne sont pas rares, même s’ils viennent généralement d’une poignée d’individus et non de centaines comme en Bulgarie.En octobre, un match de barrage pour la Coupe d’Angleterre avait été interrompu et rejoué plus tard après qu’une équipe, dont les joueurs avaient été victime d’insultes racistes, eut quitté le terrain.Deux hommes avaient été arrêtés quelques jours plus tard.Plus récemment, lors du derby de Manchester début décembre, un supporter de City avait été filmé en train d’imiter un singe devant le milieu de terrain de United, Fred. Il avait été arrêté le lendemain.Les clubs anglais ont généralement des politiques très fermes et bannissent à vie du stade leur supporters coupables de comportements racistes ou homophobes. Partagercenter_img Interpellé par l’Association des joueurs de football professionnels (PFA) après les cris racistes dimanche lors du match entre Tottenham et Chelsea, le gouvernement anglais a indiqué lundi qu’il n’excluait pas «de prendre de nouvelles mesures si nécessaire» pour combattre ce problème. Un sujet sensiblelast_img read more