[Cyclo-cross] Le Belge Loïc Hennaux s’impose à Rumelange

first_imgLe Namurois s’est imposé sur un nouveau circuit où les habituels leaders luxembourgeois n’ont pas été vernis.Pas une minute de répit avec cette pluie soutenue qui ravinait dans la forêt. Le nouveau parcours de Rumelange, «un circuit de VTT mais pas un tracé de cyclo-cross», pour beaucoup de concurrents, a été lavé à grande eau. C’était un baptême pluvieux, pas vraiment un baptême heureux.Et pour cause, seul Scott Thiltges, un peu plus épargné par la poisse que ses compatriotes, a semblé surnagé. L’ancien champion national vainqueur samedi dernier à Kayl, a échappé au déluge. Surtout à la poisse qui a collé aux basques de Tristan Parrotta et Vincent Dias dos Santos, d’abord relégué dans les profondeurs du peloton à la suite d’une crevaison survenue dans le premier tour pour l’actuel champion national, et pour le lauréat des deux premiers cross, à Brouch et Mersch. Même combat…Bref, sur ce nouveau parcours extrêmement physique et pas assez technique pour les puristes de la discipline (prévu au départ, l’Allemand Sascha Weber s’est finalement décommandé en dernière minute, le circuit ne lui convenant pas), le Namurois Loïc Hennaux a caracolé en tête.Un habitué des cross luxembourgeois Partager Ce dernier n’est certainement pas un inconnu au Luxembourg. C’est même un vieil habitué puisque l’an passé, il avait remporté les épreuves de Tétange, Preizerdaul et Warken.Hier, il n’a jamais semblé en difficulté, campant sur la pole position. Seul, le Français Victor Thomas l’aura longuement accompagné. Mais lui aussi va disparaître de la circulation sur crevaison. Pas Loïc Hennaux.«On avait beaucoup d’appréhensions sur ce circuit, très cassant pour le matériel. Des concurrents ont cassé dès le premier tour. Vincent (Dias dos Santos) a eu un problème de crevaison. Mes sensations étaient bonnes. J’ai terminé mes études samedi passé. J’ai défendu mon mémoire en comptabilité et j’ai trouvé un job également. Il y a beaucoup de choses qui font qu’après des mois de galère et un été difficile, je suis très serein», évaluait-il ainsi.Avec ce succès, il se retrouve fatalement en tête de la Skoda Cross Cup.Il vise la Skoda Cross CupIl va jouer le jeu. «Maintenant que je suis leader, je vais donner la priorité au Luxembourg. Mais on verra, je vais essayer d’être constant tout au long de la saison», explique le coureur wallon qui garde dans sa tête une épreuve référence.Il concluait ainsi : «Le cross du Kopenberg me réussit très bien. L’an passé, j’avais terminé deux places devant Mathieu Van Der Poel. C’est un bon baromètre pour moi…» Rien que ça!On le reverra donc dimanche prochain à Contern, dans un contexte international.Chez les dames, notons le succès de la jeune Marie Schreiber devant Elise Maes et Nina Berton.Denis BastienÉlite/espoirs : 1. Loïc Hennaux (Colnago) 56’13”; 2. Victor Thomas (Ganova CKT) à 32″ (1er espoir); 3. Scott Thiltges (LG Alzingen) 1’10”; 4. Jarne De Meyer (Stageco) 1’47” (2e espoirs); 5. Raphaël Kockelmann (CCI Differdange) 1’52” (3e espoirs); 6. Cédric Pries (VC Schengen) 2’02”; 7. Lucas Thilly (VTT Club Viessmann) 2’16”; 8. Aymeric Barthel (Thionville) 2’24”; 9. Lorenzo Marasco (VC Hettange-Grande) 2’54”; 10. Tristan Parrotta (UC Dippach) 3’06”; 11. Lex Reichling (VV Tooltime) 3’16”; 12. Jacques Gloesener (VV Tooltime) 3’22”; 13. Vincent Dias dos Santos (LC Tétange) mt; 14. Théo Jung (VTT Fun Club) 3’58”; 15. Eric Meyers (LC Tétange) 4’13”Dames : 1. Marie Schreiber (CT Atertdaul) 41’27”; 2. Elise Maes (SAF Cessange) à 1’05”; 3. Nina Berton (CT Atertdaul) 1’51”last_img read more