[Volley-Ball] : Le Luxembourg fait coup double

first_img Partager Gilles Tarral La Novotel Cup a vu l’entrée en fanfare ce vendredi, à la Coque, de l’équipe nationale messieurs et dames, vainqueurs respectifs de l’Écosse (3-0) et de l’Angleterre (3-0).Pour leur entrée dans la Novotel Cup, les volleyeuses luxembourgeoises n’ont pas trébuché face à l’Angleterre. Les filles de Herman Vleminckx-Huybens n’ont pas tremblé et ont maîtrisé la partie pratiquement de bout en bout pour s’imposer au final 3 sets à 0.Elles semblent bien parties pour jouer la victoire finale contre leurs éternelles rivales islandaises. Malgré tout, le premier set fut disputé. Les joueuses grand-ducales mettant un certain temps à trouver la bonne carburation. «Elles ont eu un peu de chance au service, ce qui leur a permis de garder le contact au score durant la première manche», explique Herman Vleminckx-Huybens. Finalement, c’est sur le score de 27 à 25 que ses joueuses empochent la mise.Ensuite, les barbelés plantés par le bloc des Luxembourgeoises ont fait leur effet limitant les attaques anglaises. Les services puissants et rasants de Braas et Frisch ont sonné la révolte des locales qui ont alors asséné un cinglant 7-0 à leur adversaire pour finir sur un service gagnant de Cubonova (25-14). L’occasion pour l’entraîneur national de pointer du doigt les progrès accomplis dans ce secteur de jeu : «Le service, c’est un domaine que l’on travaille énormément. On a mis en place plusieurs combinaisons travaillées à l’entraînement, ce qui a compliqué la tâche de notre adversaire pour lire notre jeu.»La puissance de Zuidberg et GajinDans les deux sets suivants, les coéquipières d’Isabelle Frisch, grâce à beaucoup de discipline dans le jeu, n’ont plus lâché beaucoup de points aux Britanniques finissant en roue libre. Avec un dernier service de Wagner en guise de mise au point (25-18).Un peu plus tard dans la soirée, c’était au tour des hommes d’effectuer leurs premiers pas dans la compétition. Une première pour les coéquipiers de Chris Zuidberg sous l’ère Pompiliu Dascalu. Avec les absences de Van Landeghem (blessé), Rychlicki (retenu par son club de Civitanova), Braas et Laevaert (raisons personnelles), l’effectif du nouvel entraîneur national pouvait paraître moins rutilant qu’à l’accoutumée. Malgré tout, la sérénité a régné dans le camp luxembourgeois tout au long de la première manche (25-16). De quoi placer la sélection nationale dans les meilleures configurations.Mais Collin et ses copains vont empêcher les gars de Dascalu de finir le travail de façon aussi rapide dans le set suivant. Noël était fini et le temps des cadeaux écossais aussi. Le combat devenait indécis (25-25). Au petit jeu des égalisations, ce sont finalement les locaux qui reprenaient définitivement la main à 29-27.Si les Écossais avaient pu rêver l’espace d’un set revenir à hauteur de leur adversaire, ils perdaient leurs dernières illusions dès les premiers échanges du troisième set. Cela dégainait fort sur les postes 4 et la force de frappe de Zuidberg et Gajin faisait des dégâts (5-1, puis 16-10). Cette fois, les joueurs de Jack Alastair avaient un temps de retard à l’allumage sur chaque attaque locale. Les Luxembourgeois avaient repris leur marche en avant (25-16).last_img read more

Envision Guyana “the way would like to live” – former Education Minister

first_imgMae’s graduationThe 2018 graduating class of Mae’s Schools was charged by former Education Minister Priya Manickchand to envision the Guyana they would like to live in and involve themselves in work that would get the country there.The students were congratulated for their hard work and told that they were already winners as millions of children across the world are unable to complete their primary education.Manickchand pointed out to the graduating class that they are all intelligent students who could and must do well where ever they go.She used statistics to show that schools all across the country are doing well andFormer Education Minister Priya Manickchand with Mae’s student, Anjalie Dhoray who secured a perfect score in Social Studies. Also in photo is Anjalie’s mother, Christine Dhoraypointed out that children that topped the region at CXC had come Anna Regina, Region Two (Pomeroon-Supenaam) and New Amsterdam, Berbice, Region Six (East Berbice-Corentyne). She urged the graduates to go on and shine and involve themselves in the civic life of the country so that together we could take Guyana forward.Manickchand especially recognised Maefield Rodrigues, who she said is a pioneer in the private school industry. She hailed the teachers for giving consistently good results to those they teach but implored them to keep consciously examining their methods for relevance and effectiveness.Nalia Rahaman, 11, of Westfield Prep, is the country’s top student at the National Grade Six Assessment (NGSA) examinations, having secured a perfect score of 529.The elated student explained that she was very happy to have been informed that she had secured the top spot this year. Rahaman sat the examination at a tender age of 10 with the aspiration of becoming an author.The top student for Region One (Barima-Waini) was Romario De Souza; from Region Two (Pomeroon-Supenaam), it was Alex Muntaz; from Region Three (Essequibo Islands-West Demerara), it was Darren Ramphal; from Region Four (Demerara-Mahaica), Kaydee Ali prevailed; as did Anne Khemraj from Region Five (Mahaica-Berbice), Rajiv Babulall from Region Six (East Berbice-Corentyne), Kenneth Edwards from Region Seven (Cuyuni-Mazaruni), Lotasha Stanislaus from Region Eight (Potaro-Siparuni), Nikolai Kissoon from Region Nine (Upper Takutu-Upper Essequibo), and Shakina Mc Gregor from Region 10 (Upper Demerara-Berbice).last_img read more