[Cyclisme] Drôle de réveillon pour Ken Conter

first_imgMalheureusement, cette journée du 24 décembre ne va pas du tout se passer comme le futur licencié chez Leopard l’avait prévu :  «Il était aux alentours de 13 h 45, cela faisait 45 minutes que je roulais. J’avais prévu trois heures mardi et quatre ce mercredi. J’étais à Mondorf, une voiture m’a grillé la priorité et m’a renversé alors que je devais rouler à 45 km/h”, confie Ken Contern. Conduit à l’hôpital, le coureur du Team Snooze a passé des examens qui n’ont pas révélé de fracture. Mais le jeune homme de 20 ans confie : «avoir mal partout.» Dans le détail, cela donne des douleurs au genou, au dos et des plaies à l’épaule : «Je suis tombé sur le capot. Le vélo est en quatre et le casque est aussi cassé.» En gros, cela aurait pu être bien pire. Ken Conter a toutefois pu regagner son domicile dans la soirée et réveillonner avec ses proches.Je ne viens pas pour terminer quatrième ou cinquième chez les espoirsIl pense déjà à la suite : «Ça ne devrait pas trop me gêner. Je vais avoir des séances de kiné et d’osteo et on verra bien ce qu’ils disent», précise celui à qui une telle mésaventure était déjà arrivé, il y a quelques années de cela. Mais concernant son gros objectif, les championnats nationaux de cyclo-cross en espoirs, où il espérait pouvoir rivaliser notamment avec son meilleur ami Raphaël Kockelmann, il sait que c’est compromis : «J’espérais  au moins faire un podium chez les espoirs. Mais bon, maintenant, je crois que je vais me concentrer sur la saison sur route. On verra au jour le jour mais si je ne suis pas à 100%, ça ne sert à rien d’y aller. Je ne viens pas pour terminer quatrième ou cinquième chez les espoirs.»Alors, verra-t-on le maillot Leopard sur les épaules de Ken Contern d’ici un peu plus de deux semaines à Mersch? D’une certaine manière, la question n’est pas là. On se réjouit surtout que sa mésaventure ne soit pas trop grave. Et on lui souhaite un prompt rétablissement.Romain Haas Le futur coureur de Leopard a été renversé par une voiture. Il est incertain pour le championnat national de cyclo-cross, dans un peu plus de deux semaines.«Quand on a un objectif comme les championnats, on fait ce qu’il faut.» Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, jour férié ou pas, les cyclistes savent qu’ils doivent faire preuve de stackhanovisme dans leur entraînement. C’est ainsi qu’avant d’aller réveillonner en famille, Ken Conter avait décidé de faire une petite sortie de trois heures, ce mardi. Et il devait enchaîner ce mercredi avec un autre bon bloc de travail, histoire de se présenter dans les meilleures conditions pour les championnats nationaux, du côté de Mersch, le 11 janvier prochain.Pas de fracture mais des douleurs partout Partagerlast_img read more