[Cyclo-cross] Lex Reichling impérial à Mondorf

first_img Partager Pas vraiment surprisJamais sans doute depuis le début de cette saison, il n’était paru aussi facile, serein et mine de rien, très peu contesté. Mais il avait bien du mal à l’admettre, histoire sans doute de ménager ses rivaux. L’instituteur diekirchois se gardait bien de fanfaronner.D’ailleurs, il ne se dit pas surpris par sa lente métamorphose depuis le début de cette saison. «Ici, reprend Lex Reichling, le parcours, n’était pas vraiment dans mes cordes mais je suis parvenu néanmoins à m’imposer. C’est vrai que je n’ai pas eu à puiser dans mes réserves. Je pense aussi que je me montre bien plus sérieux cette saison que les précédentes. Je ne bois plus une goutte d’alcool, je m’entraîne beaucoup…»Évidemment, on pourra toujours regretter que le duel avec son rival et ami, Scott Thiltges, toujours leader de la Skoda Cross Cup,  ait tourné court. Mais impossible de refaire le film…Les classements :Élites et  espoirs : 1. Lex Reichling (VV Tooltime) en 55’01”; 2. Scott Thiltges (LG Alzingen) 57″; 3. Victor Thomas (Fra/Team Safir) 2’28”; 4. Raphaël Kockelmann (CCI Differdange) 2’31”; 5. Aymeric Barthel (Fra/Thionville VTT) 3’01”; 6. Vincent Dias dos Santos (LC Tétange) 3’03″…Dames : 1. Elise Maes (Torrelli Assure) en 39’32”; 2. Nina Berton (CT Atertdaul) 7’28”; 3. Maïté Barthels (LP Schifflange) 7’32” Le coureur de Préizerdaul a effectué une belle démonstration pour signer son quatrième succès de la saison, alors que Scott Thiltges ne s’est jamais remis de sa chute initiale.On était en droit d’attendre un duel homérique. Dans la lignée de ce feuilleton épicé que mènent depuis le début de la saison Lex Reichling et Scott Thiltges. Une semaine plus tôt, à Warken, ils ne s’étaient pas quittés d’une semelle et c’est le coureur du LG Alzingen qui avait eu le dernier mot à la fin d’une course très emballante.Cette fois, le suspense a duré… une centaine de mètres. «J’étais bien parti, mais je suis le premier à être tombé dans le premier virage. J’ai commis une faute», s’excusera presque l’ancien champion national. Livré à lui-même, Lex Reichling ne s’est pas démonté, visiblement assez pressé d’aller croquer dans son quatrième succès de la saison, égalisant d’ailleurs au passage avec… Scott Thiltges!La pluie s’était stoppée juste avant la course élite et la boue collait aux basques des uns et des autres. Le physique l’emportait assez largement sur la technique, les positions allaient donc se figer…Devant, Lex Reichling, droit comme un i, s’était lancé dans une sorte de chrono. Il était comme seul au monde, enfermé dans sa logique de ne rien céder. Rien ni personne ne pouvait le faire dévier de sa trajectoire.«Pendant la semaine, je me suis bien entraîné et je me sentais bien. Mais avant le départ, je pensais que le parcours ne me conviendrait pas avec tous les virages. Scott (Thiltges) ayant glissé dans le premier tour. J’ai pu faire le trou dans le premier tour, personne ne suivait donc j’ai pu faire mon rythme. Dans les passages un peu plus spéciaux, j’ai essayé de ne pas faire de faute, j’ai forcé un peu plus à chaque tour, l’écart s’est creusé. Dans le dernier tour, je me suis permis de ralentir un peu, histoire de me ménager un peu», commentait un Lex Reichling apaisé à l’arrivée.last_img read more

[Football] La Jeunesse confirme l’arrivée de Noël Tosi

first_img Partager Comme Le Quotidien l’annonçait dans son édition du jour, le technicien français est le nouvel entraîneur de la Vieille Dame.Après Nicolas Huysman et Sébastioen Grandjean, qui avait assuré l’intérim, Noël Tosi (60 ans) est le nouvel entraîneur de la Jeunesse d’Esch. Le club lui-même l’a donc annoncé ce lundi sur le coup de 12h via un communiqué de presse livré sur sa page facebook. «Le CA de l’AS La Jeunesse d’Esch est fier de pouvoir annoncer que Monsieur Noël Tosi reprend l’équipe première du club jusqu’à la fin de la saison.» Le CV du technicien français est riche d’expériences. Ce singulier globe-trotter, en poste cette saison à Cherbourg (National 3), a cumulé jusque-là 27 postes en 33 ans de service parmi lesquels entraîneur de Nîmes, Dijon, Angers ou sélectionneur national de la Mauritanie et de la RD Congo. «Le CA de l’AS La Jeunesse d’Esch est convaincu que Monsieur Tosi sera la personne idéale pour mener à bien cette tâche difficile qui consiste à faire sortir l’équipe première le plus rapidement possible de la spirale négative dans laquelle elle se retrouve depuis l’automne dernier», rappelle le club qui, dans son communiqué, ajoute que Noël Tosi a d’autres cordes à son arc puisqu’il est «auteur de romans policiers et comme comédien». Parviendra-t-il à relancer  une  Jeunesse (8e) pointant à 12 points du podium et à 8 de la 4e place? Si c’est le cas, ce serait déjà une belle histoire.last_img read more