Giro : Bob Jungels revient sur son tour décevant

first_img«J’ai eu de grands problèmes avec ça, dès la première étape en montagne, lorsque je me suis aperçu que je ne pouvais pas suivre les meilleurs. Je me suis assis dans le bus et j’ai pleuré pendant dix minutes. Je n’avais perdu que deux minutes mais dès ce moment-là, j’ai ressenti que je n’étais pas en forme, physiquement et mentalement. En montagne, c’était vraiment dur pour moi, tous les jours, d’ailleurs, c’était dur. La météo n’a pas aidé non plus. Je ne sais pas pourquoi mais mentalement, je n’étais pas prêt pour disputer un grand tour comme le Giro. C’est un point que je dois régler à l’avenir.» «Je me sentais coupable vis-à-vis de mes coéquipiers dans ce Giro et je ne voulais pas abandonner pour eux, même si, physiquement et mentalement, j’ai souffert. J’ai donc tenu à rester jusqu’au bout.» Son chrono Son mental Partager «Je vais faire une pause, j’en ai besoin, et je vais partir en vacances avec ma copine, je veux prendre le temps de savourer, sans téléphone, j’ai vraiment besoin de cette pause. Je ne sais pas quand je veux reprendre le départ d’une course. En été, je veux participer à moins de courses ou, même, à aucune course, parce qu’à la fin de la saison, il y a beaucoup de belles courses, comme le Tour de Lombardie.» Sa préparation «J’ai déjà montré que je peux bien faire dans un grand tour, car je récupère bien en troisième semaine. C’est la première fois que ce n’est pas le cas. Mais ce n’est pas la pire des choses non plus. Il ne faut pas que je baisse la tête.» Il s’est ensuite longuement confessé sur ses doutes, ses interrogations. Sa frustration de ne pas pouvoir peser sur la course, malgré son rôle de leader pour le classement général. Il dira en avoir pleuré le soir de sa déconvenue sur le Montoso. Il confirme qu’il ne peut donner le meilleur de lui-même sur un grand tour très montagneux comme l’était ce Giro. Il ne tire pas pour autant un trait sur ces grands tours et le Giro, qui l’avait révélé. Bob Jungels confesse ensuite son désir d’observer une pause, pour mieux revenir en fin de saison, où beaucoup de courses lui conviennent, comme le Tour de Lombardie, où il aimerait s’illustrer. Morceaux choisis. Ses conclusions Son programmecenter_img Durant ce long chemin en roue libre, il aura eu le temps de faire et défaire les fils d’un Giro où sans doute, pour la première fois de sa carrière, il a dû digérer une forte déception. Un soleil de plomb fusillait les Arènes, terminal de la dernière étape, et lorsque Bob Jungels a fendu la foule pour rejoindre, sans s’attarder, le parking des bus, rejeté loin hors du centre-ville, loin de la foule bruyante et suffocante qui venait de l’accompagner dans ses derniers mètres, on a compris que le champion national en avait fini avec sa corvée quotidienne sur ce Giro. «J’ai peut-être sous-évalué l’énergie que coûtent les classiques flandriennes avant de préparer ce Giro. Je l’ai abordé en disputant moins de courses. Dans le passé, j’enchaînais un stage d’altitude, les classiques ardennaises puis le Tour de Romandie. Cela m’avait permis de terminer sixième et huitième du Giro (2016 et 2018). Là, je suis allé en Colombie (NDLR : il a remporté une étape sur le Tour de Colombie) et je me suis aligné sur les classiques flandriennes (NDLR : il a également couru Paris-Nice). J’ai donc moins disputé de courses que les années passées. Lors du Tour des Flandres (NDLR: cinq jours avant son stage d’altitude en Sierra Nevada), je me suis aperçu que je n’étais pas au top physiquement. J’ai respecté la théorie et j’ai fait des pauses.» Son avenir dans les grands tours «Je suis content car le Giro est désormais fini, le chrono s’est assez bien passé mais j’ai remarqué que je n’avais pas retrouvé toute mon énergie.» Denis Bastien, à Vérone Ses responsabilités de leader «Je vais essayer d’être plus relax, de me calmer, d’aborder les choses plus tranquillement. J’ai appris à connaître mon corps au fil des ans, et depuis l’an passé, je me connais bien. Mais là, ce n’était pas le cas. » Le Luxembourgeois n’a jamais pu s’exprimer à sa juste mesure dans cette édition 2019 du Giro. Dimanche, il a pris une honorable 17e place du chrono. Le champion national termine à la 33e position du classement général final.last_img read more

[Mondiaux] Les cyclistes luxembourgeois peuvent s’illustrer

first_imgKevin GenietsL’expérience des récents championnats d’Europe est intéressante. Le coureur luxembourgeois de l’équipe Groupalma-FDJ avait pris le 7e rang du chrono. Un bon résultat, assurément. Cela montre aussi que même si on se défend plus qu’honorablement en World Tour, le podium espoirs de tels championnats reste difficile à accrocher.Cette fois, dans le Yorkshire, Kevin Geniets double chrono et course en ligne. Ses sorties sur les classiques canadiennes, où il prit sa place dans le top 50 mondial font de ce garçon de 22 ans, un candidat naturel au podium. Rien de plus logique.Christine MajerusLogiquement, elle a délaissé le chrono. Elle se concentre donc sur la course en ligne, prévue samedi. Comme en ce qui concerne, Bob Jungels, on est enclin à penser que Christine Majerus, peut très bien devenir championne du monde. Elle a les armes pour et l’infériorité numérique du Luxembourg pourrait très bien être un atout car d’un point de vue tactique, elle ne sera obligée en rien sur le plan tactique.Elle est en grande forme et possède désormais beaucoup d’expérience. Il s’agira de ses huitièmes Mondiaux. On retiendra sa 6e place en 2017 à Bergen et ses deux 15e places en 2015 et 2016.Denis Bastien Le programmeCe lundi :Contre-la-montre juniors filles, circuit à Harrogate, 14 km (12 h 10 – 13 h 45)Contre-la-montre juniors garçons, circuit à Harrogate, 28 km (15 h 10 – 18 h 40)mardi :Contre-la-montre espoirs messieurs, Ripon – Harrogate, 32,5 km (12 h 10 – 14 h 30)Contre-la-montre élites dames, Ripon – Harrogate, 32,5 km (16 h 40 – 18 h 50)Mercredi :Contre-la-montre élite messieurs, Northallerton – Harrogate, 54 km (13 h 10 – 17 h 50)Jeudi :Course en ligne juniors garçons, Richmond – Harrogate, 147 km (14 h 10 – 17 h 45)Vendredi :Course en ligne juniors filles, Doncaster – Harrogate, 92 km (10 h 40 – 13 h 20)Course en ligne espoirs messieurs, Doncaster – Harrogate, 193 km (14 h 10 – 21 h 05)Samedi :Course en ligne élite dames, Bradford – Harrogate, 150 km (13 h 40 – 18 h)Dimanche :Course en ligne élite messieurs, Leeds – Harrogate, 285 km (10 h 40 – 17 h 40) Partagercenter_img Les championnats du monde qui se sont ouverts dimanche avec le relais mixte auquel le Luxembourg n’a pas participé pour d’évidentes difficultés à rassembler l’effectif requis, le pays n’ayant manifestement pas les ressources d’une grande nation, peuvent néanmoins valoir d’ici la fin de semaine de belles satisfactions avec trois têtes d’affiche.Bob JungelsIl vient de fêter ses 27 ans et il ferait assurément un très beau champion du monde. Et s’il n’a jamais été jusqu’alors véritablement dans le coup dans le final d’un championnat du monde élite (en quatre participations, il n’a terminé qu’une fois, 71e, à Bergen, abandonnant à trois reprises, que ce soit à Innsbruck, Doha ou à Lucca, contrairement au chrono (il a terminé 10e en 2016 et 11e en 2017), on pressent que cette fois-ci, il piaffe d’impatience.Son sens de l’attaque et de l’anticipation, sa puissance de rouleur et sa capacité à passer les bosses feront vraisemblablement du coureur luxembourgeois un des acteurs du Mondial dimanche.Il trouvera forcément à qui parler, inutile de rappeler toutes les têtes d’affiche, innombrables têtes d’affiche mais selon les différents scénarios, un Bob Jungels dans un grand jour se retrouvera sur le front de l’attaque. Auparavant, il va roder sa machine mercredi dans le chrono.last_img read more

IT’S THE CLASH OF BLACK AND AMBER AS EUNAN’S MINORS FACE CROSSMAGLEN ON NEW YEAR’S DAY

first_imgST EUNAN’S Minor boys face Crossmaglen Rangers in a mouth-watering Ulster Club Championship final in Belfast on New Year’s Day.The game at the St Paul’s GAA Club in west Belfast throws in at 1.30pm.And there are plenty of supporters planning to make the trip from Letterkenny. Unfortunately Eunan’s Rory Carr will be missing on Friday after being injured in the club’s 4-1o to 0-08 win over Enniskillen Gaels in the tournament semi-final at the weekend.Carr had scored a goal for his side when he was injured. His replacement Dylan McGroary also scored a goal – with Niall O’Donnell hitting the net twice.St Eunan’s has sent its best wishes from everyone at the club on a speedy recovery to Rory Carr.They also thanked both Enniskillen Gaels and tournament hosts St. Paul’s, Belfast who sent their best wishes to Rory after the game.  IT’S THE CLASH OF BLACK AND AMBER AS EUNAN’S MINORS FACE CROSSMAGLEN ON NEW YEAR’S DAY was last modified: December 29th, 2015 by John2Share this:Click to share on Facebook (Opens in new window)Click to share on Twitter (Opens in new window)Click to share on LinkedIn (Opens in new window)Click to share on Reddit (Opens in new window)Click to share on Pocket (Opens in new window)Click to share on Telegram (Opens in new window)Click to share on WhatsApp (Opens in new window)Click to share on Skype (Opens in new window)Click to print (Opens in new window) Tags:St Eunan’s MinorsUlster Finallast_img read more